Rechercher

La leçon du "doulos" ou de l'esclave

Dernière mise à jour : 5 sept.




Comme c’est par la foi que la grâce s’obtient (Jn 3.16), il faudra donc avoir cru VRAIMENT et s’être donné TOTALEMENT au Seigneur (non par la bouche, mais par le cœur, És29.13 ; Mat15.8 ) pour que cet amour soit « ancré » en nous. C’est cet amour pour notre Jésus, qui nous transforme de « gloire en gloire et de victoire en victoire » (2 Co3.18), parfois rapidement, parfois plus lentement, mais toujours certainement et toujours visible par ses FRUITS, cela sous-entend bien entendu que nous sommes encore pécheur (1 Jn8.10) dans un corps corruptible que seul notre retour vers Lui (soit par notre mort, soit par Son retour) rendra incorruptible (1Co15.51-52).


Jude nous met cependant en garde contre le « mépris » que nous aurions de la grâce en pensant faire tout ce que nous voulons et en laissant librement régner en nous nos propres désirs (Jd1.4). Dans l’épître de Jude, l’auteur met d’ailleurs l’accent sur notre soumission totale envers Dieu, en commençant dans l’introduction par le terme «doulos» (en grec), lorsqu’il se nomme ; "Jude, esclave de Jésus-Christ".


Ce mot est d'ailleurs défini ainsi ; "Un esclave; un homme de condition servile". En métaphore; "celui qui se donne ou se vend à un autre dont le service est utilisé par Christ pour l’avancement de sa cause parmi les hommes", ou; "Dévoué à un autre sans se soucier de ses propres intérêts" (Lueur).


En utilisant ce terme, Jude parle de s’OFFRIR TOTALEMENT. Nous ne cherchons plus notre propre intérêt, mais celui de notre maître. Avec ce désir ardent de lui plaire, nous voulons à tout prix plaire à Ce maître qui le traite comme un fils, ce qui est exceptionnel ! Oui même en étant esclave de Dieu, nous sommes aussi ses fils et filles ! Le terme employé, fait plutôt référence à notre attitude face à Dieu.


Nous luttons donc contre notre propre tendance au péché, afin d’être comme Lui, à son image. Car notre corps de chair nous pousse à faire ce que nous ne voudrions pas (Rm7.24). La lutte ne finit que lorsque nous serons auprès de Lui, mais pour le moment nous devrons combattre contre la tentation jour après jour (1Co9.27), le Seigneur dans ce combat nous donne la force dont nous avons besoin pour nous amener à Sa perfection (1 Co10.13 ; Jcq1.12 ; 2 Co4.16-18 ; Hé6.11, 12.4 ; Gal6.9 ; Ma7.13). Parce que si nous sommes esclaves aujourd'hui, nous allons cependant RÉGNER avec Lui ÉTERNELLEMENT ! Une contradiction surprenante, qui nous rappelle que le royaume de Dieu ne fonctionne pas comme le royaume du monde !


Prions: Seigneur, que nous puissions comprendre la hauteur, la largeur et la profondeur de Ton amour pour nous ! (Éph3.18). Que nous soyons scellés du Saint-Esprit (Éph1.13) et appelé Ton « doulos » (Ton esclave) à cause de notre attitude à faire Ta volonté parfaite et non la nôtre. Que dans toute tentation quelle qu’elle soit, Tu puisses nous faire grandir dans Ton obéissance parfaite, comme Tu l'as été envers Ton Père. Que nous soyons de plus en plus semblables à Ton image dans le nom de Jésus, afin que nous soyons des « agents transformateurs-trices » de Ton Royaume et que nous soyons appelés-es fils et fille du Dieu vivant, du Dieu Très-Haut!

139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout