top of page
Rechercher

La leçon du parler en langues

Dernière mise à jour : 4 janv.

6-2020


Je vois souvent des discussions au sujet du "parler en langues" dans la Bible. Certains s'interrogent, d'autres interpellent.




Tout d'abord, il ne faut pas mélanger « recevoir » le Saint-Esprit et recevoir le « parler en langues ». Ainsi le don du Saint-Esprit vient habiter en tous ceux et celles qui croirons en Jésus. C’est le « consolateur » dont Jésus parle lorsqu’Il dit ; « Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement… » (Jn 16.7-8).


C’est l’Esprit-Saint qui convainc le monde de péché, pas l’esprit de l’homme.

Le « parler en langues » n’est pas le don le plus essentiel du chrétien; « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit » (1 Co 13.1).


L’amour est LA caractéristique de ceux et celles qui croient, pas le parler en langues. Rien que dans les évangiles (donc sans prendre en compte l’Ancien Testament, qui en regorge aussi d’allusions), l’amour, la compassion et la charité, sont les idéaux chrétiens, Jésus n’a pas parlé en langues…mais Il est mort sur la croix par amour pour nous, on ne dit pas non plus que Dieu parlait à Adam en langues dans le jardin d’Éden, mais Il a donné son fils unique pour que tous ceux et celles qui croient aient la vie en abondance et la vie éternelle. Encore un verset ? « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres » (Jn 13.35). Donc, ceux qui excluent les personnes qui aiment Jésus, mais ne « parlent pas en langues » vont à l’encontre de ce que Jésus a dit.

Finalement, le parler en langues (ou glossolalie) sert pour l’édification de la personne, mais n’est en aucun cas le signe d’être un croyant. Le passage sur lequel est basée la doctrine que c’est un « signe » (caractéristique) du croyant est la conclusion longue de Marc 16. 9-20. Ce texte est entre crochets, ce qui signifie que ce texte est absent des traductions anciennes les plus précises qui ont permis la traduction française des Bibles que l’on a aujourd’hui, Si vous avez la NBS (la plus proche littéralement de la traduction grecque pour le N.T.) vous le verrez et pourrez lire les notes. C’est donc, un passage très controversé.


Pour ma part, si je prie/parle en langues, c'est chez moi, mais je ne me permettrais pas, à la lumière de ce que je sais aujourd’hui de juger quelqu’un sur son "parler en langues" ou non.

Et comme le dit la Parole : « Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l'édification mutuelle » (Ro 14.19).


« [...] Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. Celui qui parle en langues s'édifie lui-même; celui qui prophétise édifie l'Église. Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n'interprète, pour que l'Église en reçoive de l'édification. C'est pourquoi, que celui qui parle en langues prie pour avoir le don d'interpréter… » (1 Co 14. 3-13).

Pourquoi Paul invitait à chercher la prophétie au lieu du "parler en langues" ? Parce-que la prophétie "édifie" (élève, fait grandir, augmente...) chaque membre de l'Église !

Et si l'apôtre Paul souhaitait que tous parle en langues, c'est que ce don édifie celui qui le pratique (c'est aussi une pratique de la foi), mais le manque d'amour anéantit tous ces efforts... L'amour reste la chose la plus importante pour aider les autres à trouver leur chemin en Christ et c'est à ça que l'on est tous appelés.


Le "parler en langues" est donc utile pour celui qui le pratique, mais il est inutile pour celui qui condamne les autres. L'amour est la "marque du disciple", pas la glossolalie. Si tu as ce don et que tu ne peux pas interpréter ce que tu dis dans l'Église, il est inutile ; La prophétie est alors bien plus utile pour ceux qui sont au culte. Par contre, pour toi-même, sans jugement sur les autres, il peut t'édifier, car tu devras mettre ta foi en action pour que ce don se manifeste et s'opère en toi.

Posts récents

Voir tout

Comentarii

Evaluat(ă) cu 0 din 5 stele.
Încă nu există evaluări

Adaugă o evaluare
bottom of page