Rechercher

La leçon de JE VOIS, JE VEUX, JE POSSÈDE…


Parfois je me demande pourquoi certaines personnes très riches, semblent plus malheureuses que des personnes très pauvres. Vous êtes-vous déjà posés la question ?


Il est connu aussi, que les personnes qui gagnent subitement un gros lot, ont plus de chances de devenir plus pauvre qu’avant d’avoir gagné, dans un temps très court !


Imaginons, que quelqu’un dépose sur votre compte une somme astronomique (40 000 000$). Comment vivrez-vous maintenant avec cet argent ? Vous voyez, vous voulez, vous possédez… Toute votre vie à partir de maintenant va être ponctuée d’une nouvelle manière de consommer. Oh, la belle voiture ! Je la veux tellement (il y en a déjà 2 dans le garage de votre 3e propriété à 4 millions) … Je possède…


Mais celui qui n’a presque rien, rêve pendant ce temps de peu de chose ; j’aimerais un toit, un peu de nourriture, un habit … Et voilà que si quelqu’un lui donne sa chance, il est tellement heureux, qu’il peut encore longtemps se réjouir de ce qu’il a ! En réalité le fait de voir, de vouloir et d’avoir, passe par deux phases, c’est ce que l’on nomme « l’avidité » (il y a des gens sobres chez les riches et des gens avides chez les pauvres aussi) lorsque qu’une personne avide voit quelque chose, elle est déjà dans le vouloir ou la convoitise, la deuxième phase étant d’avoir. Mais durant ce temps, il manque quelque chose, qui permet d’être rassasié…


Imaginez-vous devant LE bon steak (ou le parfait houmous pour les végés) que vous rêviez depuis un mois… Il est parfait, goûteux, rempli de saveurs … Vous rentrez chez vous et vous êtes entièrement satisfait. Maintenant, celui qui mange ce steak parfait (ou l’houmous) à tous les repas, le sur-consomme et n’y trouve certainement plus la joie de l’attente, c’est devenu un plat sans intérêt. Il manque bien sûr une étape que le pauvre vit et qui lui donne sa pleine satisfaction; le rêve ou la réjouissance dans l’ATTENTE. Le pauvre voit, espère (ou rêve) et attend, et parfois reçoit. La Bible parle beaucoup de l’attente pour celui qui demande, elle dit aussi que cette attente reçoit une réponse positive pour le « juste » (Lc12.36; 1 co1.7; 1 Thes1.10; Heb9.28; 2 Pi3.13; Os12.6; Ps27.14, il y a beaucoup d’autres versets à ce sujet)


Lorsque l’on fait un voyage, n’avez-vous jamais remarqué que c’est toute l’idée (le rêve) que l’on se fait de celui-ci qui est merveilleux ? « Ah, nous ferons cela lorsque nous partirons, ou nous prendrons ceci, ou nous verrons ça ou cette personne, ça fait tellement longtemps ! » En voilà tout un rêve ! Et puis, il y a le VRAI voyage, qui n’est pas toujours aussi beau que l’idée que l’on s’en faisait (même si on poste de belles photos sur Facebook).


Ecclésiaste 5. 10 dit ceci; Celui qui aime l'argent n'est pas rassasié par l'argent, et celui qui aime les richesses n'en profite pas. C'est encore là une vanité. Essayer de vivre et faire vivre sa famille est une chose, mais si tu « cherches » ces richesses, ce n’est pas pour les autres, c’est pour toi et c’est de l’avidité. Certains ont tellement, mais retienne tellement pour eux, puis disent « Dieu me béni ». En réalité, la Parole de Dieu dit ceci; « Tout le jour il éprouve des désirs; Mais le juste donne sans parcimonie » (Pr21.26). Voilà la différence entre l’injuste et le juste (riche ou pauvre). Celui qui est injuste « éprouve constamment des désirs » pour lui, tandis que le juste ne « cherche pas » à assouvir ses désirs, au contraire, il donne pour l’autre.


Le Seigneur nous met en garde contre ce désir, cette convoitise, car elle mène au péché et à la mort; « Chacun est tenté, étant attiré et amorcé par sa propre convoitise ; puis la convoitise, ayant conçu, enfante le péché ; et le péché étant consommé, produit la mort » (Jac. 1 : 14-15). La question n’est pas si tu es riche ou non, la question est ; est-ce tu convoites ou pas, car on peut convoiter de multiples manières et chercher à assouvir ses désirs de multiples façons ; l’amour, la position, le pouvoir, la sexualité, la gourmandise, etc.


Quelques exemples de convoitise; Je vois, je veux, je possède


« Et la femme vit que l'arbre était bon à manger et qu'il était un plaisir pour les yeux et que l'arbre était désirable pour rendre intelligent » (Ge3.6), vous connaissez la suite…


Il vit une femme qui se lavait, et la femme était très-belle à voir. Il apprend qu'elle est la femme d'Uri, le Héthien ; toutefois il envoie des messagers et la prend (2 Sam.11.2-4).


Acan répondit à Josué, et dit […] voici ce que j’ai fait ; J’ai vu dans le butin un beau manteau de Schinear, deux cents sicles d’argent, et un lingot d’or du poids de cinquante sicles; je les ai convoités, et je les ai pris (Jos7.20-22)


Le Seigneur nous dit que si nous suivons Sa volonté et posons notre regard sur Lui, nous demeurerons éternellement en Lui. « Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement ». (1 Jean 2.16). Il faut aussi nous « revêtir » de Lui, pour ne pas « satisfaire » notre chair par ses convoitises (Rm13.14; col3.5; 2Tim2.22)


Si notre regard est sur Jésus, c’est Lui que nous voulons, que nous désirons, et non le monde et finalement, c’est LUI QUE NOUS AURONS ! Et nous savons que Dieu pourvoit, non comme nous le désirons, mais comme Il le désire; « il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité. » (Ps84.12)


Prions; Jésus, je te demande pardon si mes yeux se sont détournés de Toi ! Ramène mon regard sur Toi et sur Toi seul ! Je te désire plus que tout, c’est Toi qui réjouis ma vie, même dans le manque Tu me remplis. Je sais que tandis que mon regard est sur Toi, Tu as promis de prendre soin de moi. J’abandonne tout dans Tes mains, et dorénavant « je fixe » mes yeux, mon désir et mon espérance sur Toi !

5 vues0 commentaire